ALAIN BALLEREAU

 

 

2016-3carrée Noir et Blanc

 

Né à Paris en 1956, Alain Ballereau est diplômé de l’Ecole nationale Supérieure des Arts Appliqués et des métiers d’Art de Paris. Salarié pendant quatorze ans en tant que dessinateur en entreprise puis maquettiste volume dans une agence de scénographie, il n’a jamais cessé de peindre. A partir de 1988, il expose régulièrement son travail en France et à l’étranger et en 1991 il s’installe dans le Tarn et Garonne pour se consacrer exclusivement à la peinture.

 

Si j’essaie de définir la peinture de Alain Ballereau, je dirais que, depuis trente ans, entre abstraction et figuration, Alain cherche à décrire l’indicible.Mais justement, l’indicible, c’est ce qui ne peut être dit, traduit par des mots, à cause de son caractère intense, étrange, extraordinaire. Difficile dans ces conditions de mettre des mots sur sa peinture.

Ecoutons ce que ses pairs en ont dit au fil du temps  :

1991 – Alexandre Bohn – Revue Artension

«  L’artiste dépasse le clivage abstraction-figuration. Paysages. Ecritures ? Sûrement les deux. Son trait agité délimite des plages colorées de tranquillité. La halte est courte, cependant, et l’oeil, interpellé par la ligne, reprend sa course parmi des évocations furtives, frôlant les vides et contournant les pleins. Chaque œuvre de Ballereau est la réalisation d’un équilibre précieux et si ce qui nous est donné à voir est ténu, c’est aussi l’exacte mesure de ce qu’il faut pour tout voir.  »

1994 -Jacques Norigeon – Exposition au Château de Tours

«  Alain Ballereau pousse à l’extrême le thème de l’indécidable, comme s’il entendait se vouer à l’illustration improbable de l’indicible. Sa peinture est donc tout à la fois la plus subtilement figurative, et la plus abstraite qui soit. »

1999 – Brigit Bosch – Exposition à l’Ancienne Chapelle des Jésuites d’Arles

«  L’invention réside dans cette liberté de l’improvisation du signe et de son étroite cohésion avec la peinture. La profusion n’est pas en surface. Des lavis au pinceau, des recouvrements, des rehauts, des transparences ; une vibration sans interruption de la couleur et du geste, stimulée par les signes. Alain Ballereau ne cède jamais à l’éparpillement ou au remplissage, il structure la lumière pour éviter la confusion, maîtrise son espace par la couleur, la densité ou la rareté de ses formes. Cet incessant va-et-vient entre le signe et la peinture évite une quelconque systématisation du procédé ou écriture définitive. Ces règles d’une nouvelle liberté réclament toute vigilance du peintre, toute sa capacité à remettre en doute cette évidence et innocence retrouvées.  »

2011 – Michel Lansade

«  Ce qui frappe devant cette série de paysages c’est l’évidence de chaque tableau. En premier lieu l’abstraction qui est toujours là dans l’équilibre des masses déchirées d’un coup de pinceau brutal ou au contraire brossées en souples courbes, dans le bavardage « de plus de trente ans » des noirs profonds avec les gris, plus ou moins blancs, plus ou moins transparents. Les deux couleurs sont délavées, raclées, tachées, forment des coulures accidentées par la main du peintre changeant brutalement leur destinée tel un orchestre qui au milieu d’une phrase musicale changerait de motif. Elles laissent souvent sèchement à nu le support, le papier kraft. Tantôt émergent d’une béance des noirs et blancs, des bleus, des rouges ou des ocres, tantôt ces couleurs viennent s’incruster dans le fond. De l’abstrait surgit spontanément un paysage, pas un de ces paysages que le regard musard du promeneur aurait fidèlement mémorisé ou que la photo dans les brumes matinales aurait fixé pour longtemps, non, un paysage imaginaire et pourtant reconnu.  »

2016 – Caroline Lesage

«  Dès ses premières œuvres, Alain Ballereau se libère de la composition classique et explore un monde gestuel, lyrique et graphique, économe en couleur. Abstraction paysagiste ou transpositions mentales de vibrations naturelles, ce sont des pays rêvés, souvenirs entre ciel et terre, strates géologiques, multicouches vibrantes, coulures et arrachements, rouges, jaunes, bleus, gris, blancs et noirs profonds…  »

Alain Ballereau

«  L’aventure de la peinture, c’est se surprendre à chaque instant dans l’acte de peindre. C’est jouer avec l’ombre et la lumière pour ouvrir des espaces, des voyages intérieurs. C’est précipiter le hasard en toute innocence et le contrôler. » .

Expositions de Alain Ballereau

ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
100cm X 130cm
2015
1800 euros
Peinture 15-042
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
70cm X 100cm
2016
1100 euros
Peinture 16-387
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
300cm X 150cm
2013
4800 euros
Peinture 13-147
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
300cm X 150cm
2013
4800 euros
Peinture 13-056
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
300cm X 150cm
2014
Vendue
Peinture 14-077
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
150cm X 100cm
2016
Vendue
Peinture 16-281
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
150cm X 100cm
2016
2000 euros
Peinture 16-282
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
150cm X 100cm
2016
2000 euros
Peinture 16-286
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
150cm X 150cm
2013
2700 euros
Peinture 13-164
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
150cm X 150cm
2015
2700 euros
Peinture 13-162
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
150cm X 150cm
2013
2700 euros
Peinture 13-119
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
100cm X 130cm
2015
1800 euros
Peinture 15-041
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
100cm X 130cm
2015
1800 euros
Peinture 15-035
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
100cm X 150cm
2013
2000 euros
Peinture 13-167
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
100cm X 150cm
2013
2000 euros
Peinture 13-166
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier, marouflé sur toile
100cm X 100cm
2011
1700 euros
Peinture 11-176
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
100cm X 100cm
2013
1500 euros
Peinture 13-014
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
100cm X 100cm
2012
1500 euros
Peinture 12-260
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur toile
90cm X 90cm
2010
1200 euros
Peinture 10-255
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
90cm X 90cm
2010
Vendu
Peinture 10-257
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
90cm X 90cm
2010
1200 euros
Peinture 10-254
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
2011
1200 euros
Peinture 11-005
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier, marouflé sur toile
90cm X 90cm
2011
1400 euros
Peinture 11-010
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cm X 100cm
2013
Vendue
Peinture 13-199
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cm X 100cm
2013
900 euros
Peinture 13-176
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
30cmX42cm
2016
350 euros
Peinture 16-256
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cmX65cm
2016
650 euros
Peinture 16-248
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cmX40cm
2016
Vendu
Peinture 16-301
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cmX50cm
2011
500 euros
Peinture 11-053
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cmX50cm
2011
500 euros
Peinture 11-068
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cmX50cm
2013
500 euros
Peinture 13- 207
ALAIN BALLEREAU
Acrylique sur papier
50cmX50cm
2013
500 euros
Peinture 13-208